Code : EMGE Semestre : M2S1 ECTS : 6

EMGE : Ecologie moléculaire et génétique évolutive des organismes marins (UPMC)

Localisation principale : Station Biologique de Roscoff (UPMC)

Responsables : Christophe LEJEUSNE
Maître de conférences
Université Pierre et Marie Curie (Paris 6)
AD2M - Adaptation et Diversité en Milieu Marin
UMR 7144 UMPC - CNRS
Equipe Diversité & Connectivité - Div&Co
Station Biologique de Roscoff
Place Georges Teissier - CS90074
29688 Roscoff

clejeusne@sb-roscoff.fr
Tél : 02 98 29 23 72

en remplacement de

DESTOMBE Christophe PR, VIARD Frédérique CR1

Equipe EGPM (Evolution et Génétique des Populations Marines)

- UMR 744, CNRS/UMPC, Station Biologique de Roscoff, Place Georges Teissier B.P.74, 29682 Roscoff, Cedex
- Téléphone : 02 98 29 23 20
- Fax : 02 98 29 23 36
- Mail : destombe@sb-roscoff.fr, viard@sb-roscoff.fr.


Objectif :

L’objectif de cette unité d’enseignement est de former des étudiants en génétique des populations, génétique évolutive et écologie moléculaire dans le domaine marin. L’étude des modalités de la dispersion, des barrières entre espèces, des effets de la fragmentation de l’habitat sur la connectivité entre populations ou encore des variations des systèmes de reproduction sont au cœur de nombreuses questions abordées dans les recherches fondamentales d’écologie et d’évolution ainsi que dans des domaines plus appliqués comme la gestion des espaces naturels côtiers. Les avancées techniques de marquage moléculaire et les récents développements théoriques de la génétique des populations offrent de puissants outils pour aborder ces questions relatives à l’écologie et à la micro-évolution chez les organismes marins. Ce module présente la double originalité de développer les questions spécifiques au milieu marin et de s’intéresser à la fois aux modèles animaux et végétaux (invertébrés marins et macroalgues).

Thèmes abordés :

Concepts d’espèces et études de phylogéographie en milieu marin, diversité et structure génétique dans des réseaux de populations (flux de gènes et connectivité), modes de reproduction en milieu marin, adaptation et effets des perturbations d’origine anthropiques (exemple : pollutions, fragmentation d’habitats, invasions biologiques).

Cours et/ou séminaires :

  • Rappel de génétique des populations : les statistiques F de Wright
  • Les marqueurs moléculaires
  • Limites des concepts d’espèces en milieu marin : illustration par l’étude des zones hybrides
  • Apport des approches de phylogéographie à la compréhension des profils biogéographiques
  • Les espèces invasives en milieu marin : apport de la génétique des populations et de l’écologie moléculaire dans la compréhension des processus d’invasion biologique
  • Influence des systèmes de reproduction et des cycles de vie sur la diversité et la structure génétique des populations d’organismes marins
  • Adaptation et test de sélection : le cas des espèces hydrothermales et des milieux dits « extrêmes »
  • Analyses de paternité et de descendances
  • Séminaires de recherche (5 heures) (intervenants extérieurs)

TP/TD :

TP (18 heures) :

- Sortie terrain : de l’observation de terrain à la stratégie d’échantillonnage en vue d’études de génétique des populations
- travail à la paillasse : extraction d’ADN, PCR
- analyses d’article, exploitation des résultats et synthèse sous forme d’exposés

TD (22 heures) :

utilisation de logiciels de génétique des populations et de phylogéographie Pour l’analyses des données de génétique des populations appliquée à l’étude (i) de la dispersion, (ii) des systèmes de reproduction, (iii) de l’histoire récente des populations et (iv) des effets de la sélection

Contrôle des connaissances :

Ecrit : /40 ; Oral : /30 ; TP/TD : /30

| Plan du site