Objectifs professionnels et débouchés

Bien que les 2 parcours du master destinent à des finalités de formations distinctes, avec des objectifs et débouchés spécifiques (voir respectivement pour EVEF et ECIRE ), le master BEE permet plus généralement :

- de former à la poursuite d’une carrière académique, en préparant notamment les étudiants à l’entrée en formation doctorale dans tous les secteurs de l’écologie (recherche fondamentale et recherche appliquée). Cette formation permet d’orienter tout spécialement les étudiants vers les écoles doctorales « Sciences du végétal » de l’UPS, « Sciences de la Nature et de l’Homme : Ecologie et Evolution" (ED227) du MNHN et de Sorbonne Université, ABIES » d’AgroParisTech et « Frontière du vivant » de Paris 5 et Paris 7.

- de former des experts confirmés et compétitifs, aptes à entamer une carrière professionnelle dans les domaines où une excellente formation à tous les aspects de l’écologie est requise : de l’étude et la conservation de la biodiversité à l’ingénierie écologique. La mixité des parcours Recherche / Professionnel est renforcée par des liens avec divers organismes (ONCFS, Espaces protégés, Programme MAB de l’UNESCO, …).

Métiers actuels et futurs visés

Les débouchés sont :

- pour les finalités de type académique, ceux de la recherche en écologie (chercheurs et enseignant-chercheurs) dans la recherche fondamentale et la recherche appliquée à la gestion des ressources vivantes et des écosystèmes, à la biologie de la conservation ou à l’agriculture dans les laboratoires publics (Universités, Grandes Ecoles (AgroParisTech, ENGREF, …), Muséum, CNRS, INRA, IRD, CIRAD, CEA) et de certaines entreprises privées (p.ex. des secteurs de l’environnement, du secteur phytosanitaire ou du secteur agro-alimentaire),

- pour les finalités de type professionnalisant, ceux de l’expertise scientifique en écologie (études d’impacts, identification d’indicateurs écologiques, conception de procédures de diagnostic et de surveillance, diagnostics, recommandation, plans de gestion et restauration, conservation ex situ et in situ, etc...) dans les administrations, collectivités locales et territoriales, associations, bureaux d’étude, conservatoires botaniques, espaces protégés, départements d’environnement de grandes entreprises.

Enquête Devenir des étudiants

Sur la base d’un suivi des étudiants des promotions 2008 à 2011 de la spécialité EBE (ancienne maquette des 2 parcours du master BEE), les taux d’insertion professionnelle sont globalement aux alentours de 90%, de 87% à 92% pour les étudiants recherche et de 85 à 95% pour les étudiants des parcours pro selon les promotions.

Pour plus d’informations :

Devenir des étudiants : Enquête 2007-2011
| Plan du site