Code : CONX Semestre : M2S1 ECTS : 3

CONX : Conservation ex situ (MNHN)

Localisation principale : UPMC

Responsables :

Michel Saint-Jalme (Maître de conférences MNHN, directeur de la ménagerie du Jardin des Plantes)

- UMR 7204 MNHN-CNRS- UPMC
Centre d’Ecologie et des Sciences de la Conservation
- Mail : mstjalme_AT_mnhn.fr


Objectifs :

D’après l’UICN, l’objectif des programmes de conservation est le maintien de la diversité génétique existante et de populations viables de tous les taxons dans la nature afin de maintenir les interactions biologiques et les processus écologiques qui s’y déroulent. Les menaces qui pèsent sur la diversité du vivant et qui incluent la perte d’habitat, les changements climatiques, une utilisation excessive des ressources ou l’introduction d’espèces envahissantes peuvent être difficiles à contrôler, si bien qu’un nombre croissant d’espèces sont condamnées à disparaître si des mesures ne sont pas prises en dehors des approches classiques de préservation in-situ (conservation des espèces et de leurs habitats dans le milieu naturel). C’est de cette constatation qu’est née la conservation ex-situ. La Conservation ex-situ est définie dans la CDB (Convention sur la Diversité Biologique) comme la préservation d’une composante de la diversité biologique en dehors de son habitat naturel. En fonction du statut de conservation de l’espèce concernée, les objectifs de la conservation ex-situ peuvent être fixés à court, moyen ou long terme et inclure des techniques variées : élevage conservatoire ou de recherche, élevage pour le renforcement des populations ou pour une réintroduction, banque de gènes…Les zoos, les jardins et conservatoires botaniques, des instituts de recherche, des ONGs et fondations sont aujourd’hui et de plus en plus impliqués dans les programmes de Conservation ex-situ. Les objectifs de l’UE seront de faire connaître les différents types de conservation ex-situ animaux et végétaux pour les espèces sauvages, d’expliciter les outils théoriques nécessaires à la constitution des collections, de donner la description des différentes techniques utilisées et d’envisager la fonction des collections. Les grands thèmes de recherche seront abordés lors de cours magistraux et d’une séance en groupes d’analyse d’articles avec restitution orale.

Thèmes abordés

- Description, historique et rôle des collections ex situ : Parcs zoologiques, jardins botaniques, arboretum, conservatoires botaniques

- Notions théoriques de biologie des populations pour la gestion des petites populations captives.

- Les programmes de recherche liés à la gestion des populations ex situ

  • Animaux : Génétique (Population, taxonomie, sexage, recherche d’hybrides), éthologie (Enrichissement du milieu, conditionnement, apprentissage), biologie de la reproduction (aspects fondamentaux et appliqués), pathologie
  • Végétaux : Taxonomie, biologie de la reproduction, génétique des populations

- Les techniques de conservation : Les banques de ressources génétiques

  • Espèces animales sauvages : (les centres de ressources biologiques et les cryobanques nationales de semences et d’embryons)
  • Espèces végétales : Banques de graines, banques de vitroplants, populations en jardin

- Gestion des collections : les outils de gestion génétique (studbooks, gestion génétique et démographique, logiciels : Sparks, Genes, Demo, )

- Utilisation des collections pour la restauration

  • Techniques d’élevage liées à la réintroduction
  • Programme de renforcement de populations de plantes
| Plan du site