Code : EPIS Semestre : 2 ECTS : 3

EPIS : Épistémologie et histoire des sciences

Localisation principale : MNHN

Responsable : Donato Bergandi, MC, MNHN ; René Zaragüeta, MC, Paris 6

Site de l’UE dans la spécialité SEP


- Descriptif de l’UE

  • Volumes horaires globaux : 30H (cours)
  • Nombre de semaines : 1 semaine
  • Mention et spécialité de master où l’UE est proposée : Spécialité « Systématique, Évolution, Paléobidiversité », co-habilitée MNHN/UPMC (EPNS/SDUEE)
  • Semestre où l’enseignement est proposé : S2
  • Effectifs prévus :

- Présentation pédagogique de l’UE

Dans cette UE nous présentons une introduction générale à l’épistémologie et à la philosophie des sciences. Nous suivrons une logique chronologique, en nous focalisant sur les points les plus intéressants pour des étudiants en biologie des organismes et en écologie. Finalement, des applications concrètes et des exemple de recherches actuelles à la frontière de la biologie et de la philosophie des sciences seront présentés.
L’enseignement est structuré autour des questions fondamentales de la possibilité de connaissance à partir de l’ignorance, de la source de cette connaissance (est-ce l’observation ou autre chose ?) ainsi que le problème de l’unité théorique et méthodologique des sciences (y-a-t-il une science ou y-a-t-il des sciences avec des principes indépendants ? peut-on, à terme, réduire tout à physique ou aux mathématiques ou la biologie sera toujours nécessaire par principe ?). La science s’occupe-t-elle de comprendre le monde réel en étudiant des entité qui existent ou elle crée des entités qui n’existent que dans un contexte particulier ? Si les taxons et les écosystèmes existent réellement, ils existent où et comment ?
A côté de cette introduction plus académique, des conférences présenteront des applications et point de vue plus précis.
A la fin de l’UE, les étudiants seront capables de comprendre le contexte des références à la philosophie des sciences que l’on trouve souvent dans les articles scientifiques en biologie en général, en biologie comparée en particulier (biologie des organismes et écologie). Aussi, les étudiants seront capables de comprendre la portée de concepts philosophiques souvent utilisés (testabilité, réalisme, instrumentalisme, convention, déduction/induction/abduction, relativisme social, incommensurabilité...). Finalement, cette UE d’ouverture permet aux étudiants d’envisager des point de vue nouveaux dans leurs thématiques de recherche en plus de leur donner un niveau minimal de culture général dans un domaine indispensable à tout chercheur.

- Organisation pédagogique
Le cours est organisé comme une série de conférences destinées à faire le lien entre les thématiques principales du master SEP et les problématiques traditionnellement abordées en histoire et philosophie des sciences. Les étudiants sont amenés à faire le lien entre les principaux modèles interprétatifs épistémologiques et les théories, les pratiques de la Systématique et de l’Écologie. Le cours est en liaison avec des enseignements d’autres modules du Master SEP, notamment SEP 8 « Bases de la phylogénétique » (resp. P. Tassy), et SEP 1 « Bases de la taxonomie et Formalisation des connaissances » (resp. R. Vignes Lebbe).

- Contacts

Donato Bergandi : USM/MNHN 101, UMR/CNRS-MNHN 8560, Centre Alexandre Koyré, Histoire des Sciences et des Techniques, Département Hommes, Nature, Sociétés, Grande Galerie de l’Evolution, 36, rue Geoffroy Saint Hilaire, 75005 Paris (C.P. 22)

tél : 01 40 79 54 52, fax : 01 40 79 39 02, mèl : bergandi@mnhn.fr

René Zaragüeta i Bagils : Université Pierre et Marie Curie - Paris 6, UMR 7207 Paléobiodiversité et Paléoenvironnements, Laboratoire Informatique et Systématique, MNHN Département Histoire de la Terre, Bâtiment de Géologie, CP48, 57 rue Buffon, 75005 Paris

tél : 01 40 79 80 53, mèl : Rene.Zaragueta_Bagils@upmc.fr

| Plan du site